1. Home
  2. Health Information
  3. Kidney Disease
  4. Chronic Kidney Disease (CKD)
  5. Preventing CKD
  6. La prévention des maladies rénales chroniques

La prévention des maladies rénales chroniques

Vous êtes plus susceptible d’avoir une maladie du rein si vous souffrez de

  • diabète
  • hypertension artérielle
  • cardiopathie
  • ou si vous avez des antécédents familiaux d’insuffisance rénale

Comment puis-je conserver mes reins en bonne santé?

Vous pouvez protéger vos reins en prévenant ou en gérant les états de santé qui sont mauvais pour les reins, par exemple le diabète et l’hypertension artérielle. Les mesures décrites ci-dessous peuvent vous aider à maintenir votre corps en bonne santé, y compris les reins.

À l’occasion de votre prochaine visite médicale, vous pouvez demander à votre prestataire de soins de santé ce qu’il pense de la santé de vos reins. Une maladie rénale, dans sa première phase de développement, peut ne pas présenter de symptômes et par conséquent, se faire tester (en anglais) peut être le seul moyen de savoir si vos reins sont en bonne santé. Votre prestataire de soins de santé décidera avec vous de la fréquence de ces tests.

Consultez immédiatement un prestataire de soins de santé si vous souffrez d’une infection des voies urinaires (en anglais) qui pourrait présenter un risque pour les reins si elle n’est pas soignée.

Faites le choix de manger sainement

Choisissez des aliments qui sont bons pour le cœur et le corps entier: des fruits frais, des légumes frais ou congelés, des grains entiers et des produits laitiers à faible teneur en matière grasse ou écrémés. Préparez-vous des plats sains et réduisez votre consommation de sel et de sucre ajouté. Visez moins de 2 300 milligrammes de sodium par jour. Essayez de faire en sorte que moins de 10 % de vos calories quotidiennes proviennent de sucre ajouté.

Poitrine de poulet grillée avec saladeChoisissez des aliments sains pour votre corps.
Conseils pour faire les bons choix et manger sainement
  • Cuisinez en utilisant un mélange d’épices à la place du sel.
  • Comme garnitures de vos pizzas, choisissez des légumes, par exemple des épinards, des brocolis et des poivrons.
  • Essayez de griller la viande, le poulet et le poisson au lieu de les frire.
  • Servez vos plats sans sauce ni graisse ajoutée.
  • Essayez de choisir des aliments ayant peu ou pas du tout de sucre ajouté.
  • Passez progressivement du lait entier au lait écrémé à 2 % jusqu’à ce que vous ne consommiez plus que du lait et des produits laitiers à faible teneur en matière grasse ou écrémés.
  • Mangez des aliments préparés avec des grains entiers, par exemple du blé complet, du riz brun, de l’avoine ou du maïs entier, chaque jour. Pour les toasts et les sandwichs, utilisez du pain complet ; pour les plats que vous préparez chez vous et quand vous êtes au restaurant, préférez le riz brun au riz blanc.
  • Lisez les étiquettes alimentaires. Choisissez des aliments à faible teneur en graisses saturées, acides gras trans, cholestérol, sel (sodium) et sucre ajouté.
  • Prenez votre temps pour les snacks. Il faut plus de temps pour manger un sac de pop-corn que pour manger une tranche de gâteau. Épluchez et mangez une orange au lieu de boire un jus d’orange.
  • Essayez de noter par écrit ce que vous mangez pendant la semaine. Ceci peut vous aider à constater que vous avez tendance à trop manger ou à manger des aliments riches en graisse ou en calories.

Des études ont montré que le plan de repas DASH (en anglais) peut vous aider à abaisser votre tension artérielle. Si vous souffrez de diabète, d’hypertension artérielle ou de cardiopathie, vous pouvez localiser un diététicien et travailler avec (en anglais) pour créer un plan de repas répondant à vos besoins.

Incluez des activités physiques dans votre routine

Soyez actifs pendant 30 minutes ou plus la plupart des jours de la semaine. Si vous n’êtes pas actif maintenant, demandez à votre prestataire de soins de santé les types d’activité physique et leur durée qui sont appropriés pour vous. Rendez votre vie plus active grâce à ces conseils pour vous aider à être actif (en anglais).

Visez un poids sain

Le Planificateur de poids du corps NIH (en anglais) est un outil en ligne conçu pour vous aider à établir des programmes sur mesure de calories et d’activité physique destinés à maintenir un poids sain.

Si vous avez un excès de poids ou si vous êtes obèse, travaillez avec votre prestataire de soins de santé ou un diététicien pour créer un programme de perte de poids réaliste. Consultez d’autres ressources sur la perte de poids et l’activité physique (en anglais) pour vous aider à rester motivé.

Dormez suffisamment

Visez entre 7 et 8 heures de sommeil chaque nuit. Si vous avez du mal à dormir, prenez des mesures pour améliorer votre sommeil (en anglais).

Arrêtez de fumer

Si vous fumez ou consommez d’autres produits du tabac, arrêtez. Demandez de l’aide pour ne pas avoir à le faire seul. Vous pouvez commencer par appeler la ligne spéciale pour arrêter de fumer 1-800-QUITNOW ou 1-800-784-8669. Pour des conseils pour arrêter de fumer, veuillez vous rendre sur le site Smokefree.gov (en anglais).

Limitez votre consommation d’alcool (en anglais)

Si vous buvez trop d’alcool, votre tension artérielle peut augmenter ainsi que le nombre de calories absorbées, ce qui peut entraîner une prise de poids. Si vous consommez de l’alcool (en anglais), limitez-vous à un seul verre par jour si vous êtes une femme et à deux verres par jour si vous êtes un homme. Un verre équivaut à:

  • 35 cl de bière
  • 15 cl de vin
  • 5 cl de spiritueux

Explorez les activités de relaxation

Apprendre comment gérer le stress (en anglais), se relaxer et gérer les problèmes peut améliorer la santé émotionnelle et physique. L’activité physique peut contribuer à réduire le stress ; il en va de même pour d’autres activités sollicitant l’esprit et le corps, par exemple la méditation (en anglais), le yoga (en anglais), ou le taï-chi (en anglais).

Gérez le diabète, l’hypertension artérielle et la cardiopathie

Si vous souffrez de diabète, d’hypertension artérielle ou de cardiopathie, le meilleur moyen de protéger vos reins consiste à

Maintenir votre taux de glucose sanguin proche de votre objectif. La vérification de votre taux de glucose sanguin ou de glycémie est un moyen important de gérer votre diabète (en anglais). Votre équipe de soins de santé peut vous aider à tester votre taux de glucose sanguin une ou plusieurs fois par jour.

Maintenir votre taux de glucose sanguin proche de votre objectif. Pour la plupart des personnes souffrant de diabète, l’objectif de tension artérielle est inférieur à 140/90 mm Hg. Apprenez à mieux connaître l’hypertension artérielle (en anglais).

Prendre vos médicaments en respectant ce qui vous est prescrit. Parlez à votre prestataire de soins de santé de certains médicaments pour la tension artérielle (les inhibiteurs de l’enzyme de conversion de l’angiotensine et les bloqueurs des récepteurs de l’angiotensine) qui peuvent protéger vos reins. Le nom de ces médicaments se termine par « pril » ou « sartan ».

Faire attention à la consommation quotidienne d’analgésiques sans ordonnance. La prise régulière de médicaments anti-inflammatoires non stéroïdiens, par exemple l’ibuprofène (en anglais) et le naproxène (en anglais), peut être nocive pour les reins. Apprenez à mieux connaître les médicaments sans ordonnance et vos reins (en anglais).

Pour mieux prévenir les infarctus du myocarde et les accidents vasculaires cérébraux, maintenez votre taux de cholestérol dans la fourchette ciblée. Il y a deux types de cholestérol dans le sang: le LBD et le LHD. Le LBD, ou « mauvais » cholestérol, peut se déposer dans vos vaisseaux sanguins et les boucher, ce qui peut entraîner un infarctus du myocarde ou un accident vasculaire cérébral. Le LHD, ou « bon » cholestérol facilite l’élimination du
« mauvais » cholestérol dans les vaisseaux sanguins. Un test de cholestérol peut également mesurer un autre type de lipides sanguins appelés triglycérides.

Posez des questions à votre prestataire de soins de santé

À l’occasion de votre prochaine visite médicale, posez à votre prestataire de soins de santé les questions clés suivantes sur la santé de vos reins. Plus vous savez tôt que vous avez une maladie rénale, mieux le traitement peut vous aider à protéger vos reins.

Questions clés pour votre prestataire de soins de santé:
  • Quel est mon taux de filtration glomérulaire?
  • Quel est le taux d’albumine dans mon urine?
  • Quelle est ma tension artérielle?
  • Quel est mon taux de glycémie?
  • À quelle fréquence dois-je faire vérifier mes reins?
Autres questions importantes:
  • Que dois-je faire pour conserver mes reins en bonne santé?
  • Faut-il que je prenne des médicaments différents?
  • Faut-il que je sois plus actif physiquement?
  • À quel type d’activités physiques puis-je m’adonner?
  • Que faut-il que je mange?
  • Mon poids actuel est-il sain?
  • Faut-il que je parle à un diététicien qui m’aidera à planifier mes repas?
  • Faut-il que je prenne des inhibiteurs de l’enzyme de conversion de l’angiotensine ou des bloqueurs des récepteurs de l’angiotensine?
  • Que se passe-t-il si j’ai une maladie rénale?

Octobre 2016

This content is provided as a service of the National Institute of Diabetes and Digestive and Kidney Diseases (NIDDK), part of the National Institutes of Health. The NIDDK translates and disseminates research findings to increase knowledge and understanding about health and disease among patients, health professionals, and the public. Content produced by the NIDDK is carefully reviewed by NIDDK scientists and other experts.